de Jen
De retour pour une autre longue mais belle journée à la Graduate Fashion Week. En espérant que les choses soient un peu plus calme après ce premier samedi de rush, on n’aurait pas pu faire pire, ça passe tellement vite cet événement ! Voilà ce qu’il s'est passé.... Les colis suspect de 8 heures du matin Le show commence à 10 heures mais deux collègues de l'équipe de presse et moi-même sommes arrivées tôt pour relooker un peu le stand. Apportant un mannequin le torse sous un bras, les jambes sous l'autre, je suis entrée agitée pour finalement trouver la professionnelle de la mode Hilary Alexander remplissant des sacs avec des programmes du spectacle. Je l'aime ! Le Grand tour de 10 heures du matin On nous fait faire le tour de l’évènement avec un des organisateurs du show pour avoir le point de vue d’un expert sur le talent et l’enthousiasme par rapport à l’offre. Le fait de parler avec les diplômés de 2016 m’a donné de tout nouveaux objectifs grâce à leur énergie et leurs idées. Et pu
de Jen
Après des mois d’organisation, nous sommes enfin à Londres aujourd’hui pour la Graduate Fashion Week. Célébrant ses 25 ans, GFW est LA formation qui fait émerger les jeunes talents en Angleterre. C’est un lieu qui me tient à cœur, car j’ai montré ma propre collection sur le thème robot quand j’étais diplômé ici il y a 10 ans jour pour jour (n’essayez pas de calculer mon âge avec ces informations). Je serai ici toute la semaine pour vous donner des avis, et je vous promets de vous apporter le meilleur, le pire et même le « bêtisier » de l’événement. Voilà comment ma journée s’est déroulée : 5h30 Le réveil sonne Je suis peut-être une fille de Londres, mais le QG de Boohoo est basé à Manchester, donc c’était un réveil très très matinal accompagné d’une grande quantité de cafés et de bonnes ondes. De toute façon, terrifié à l’idée que je n’entendrai pas mon réveil, ou incapable de sortir de mon sommeil, j’ai passé la plupart de la nuit éveillée compte tenu de tout ce qui pourrait mal se p
Sophie Hannah Richardson